.node-type-country .event-types-wrapper li{ width: px !important; }
World map
Click a point to view details
Displaced population tracked by DTM in Cameroon
Latest IDP estimates from IDMC
No figure is available
In Cameroon, IDMC GRID Dec 2019
Region

    Legend

  • Administrative division with available number of displaced persons
  • Site assessed by DTM
Operations

L’objectif de l’outil de suivi des urgences est de rassembler des informations sur les mouvements significatifs et soudains de populations ainsi que sur des urgences sécuritaires et climatiques.

L’objectif de l’outil de suivi des urgences est de rassembler des informations sur les mouvements significatifs et soudains de populations.

L’objectif de l’outil de suivi des urgences est de rassembler des informations sur les mouvements significatifs et soudains de populations.

Dans le cadre du projet financé par le Fonds de consolidation de la paix des Nations unies dans l’Est, l’Adamaoua et le Nord du Cameroun : « Est, Adamaoua, Nord : réduction des tensions/conflits liés à l’utilisation des ressources naturelles dans le cadre des activités agro-pastorales » entre jan

Les conflits agro-pastoraux liés à la transhumance, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, et à l’utilisation des ressources naturelles, qui sont de plus en plus rares, sont devenus une cause d’insécurité majeure aux frontière

L’agropastoralisme transhumant, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, représente une activité capitale pour l’économie et occupe une part importante de la population.

Les conflits agro-pastoraux liés à la transhumance, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, et à l’utilisation des ressources naturelles, qui sont de plus en plus rares, sont devenus une cause d’insécurité majeure aux frontières avec le Tchad et la République centrafricaine.

Les conflits agro-pastoraux liés à la transhumance, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, et à l’utilisation des ressources naturelles, qui sont de plus en plus rares, sont devenus une cause d’insécurité majeure aux frontières avec le Tchad et la République centrafricaine.

Les conflits agro-pastoraux liés à la transhumance, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, sont devenus une cause d’insécurité majeure à la frontière avec le Tchad et la République centrafricaine.

Les conflits agro-pastoraux liés à la transhumance, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, sont devenus une cause d’insécurité majeure à la frontière avec le Tchad et la République centrafricaine.L’outil de suivi des mouvements de transhumance (Transhumance Tracking Tool) mis en

Ce rapport présente les résultats d’une évaluation multisectorielle des besoins des populations vulnérables conduite dans l’Extrême Nord entre le 17 novembre et le 7 décembre 2020.

Les conflits agro-pastoraux liés à la transhumance, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, sont devenus une cause d’insécurité majeure à la frontière avec le Tchad et la République centrafricaine.

L’agropastoralisme transhumant, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, représente une activité capitale pour l’économie et occupe une part importante de la population.

Afin de mieux comprendre les mouvements et tendances migratoires en Afrique de l’Ouest et du Centre, l’OIM, à travers la Matrice de suivi des déplacements (Displacement Tracking Matrix, DTM), met en œuvre l’activité de Suivi des flux de populations (Flow Monitoring, FM).

The COVID-19 outbreak has affected global mobility and tested health screening practices at points of entry (PoEs).

Les conflits agro-pastoraux liés à la transhumance, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, sont devenus une cause d’insécurité majeure à la frontière avec le Tchad et la République centrafricaine.

Au cours de ce mois, 12 932 individus ont été comptabilisés aux points de suivi des flux à Kousseri pendant 27 jours de collecte, soit 479 individus par jour en moyenne Comparativement au mois de juillet, 13103 individus soit une moyenne de 504 individus observé par jour), ont enregistré une b

Over the course of the month 27 days of data collection), a total of 12 932 individuals were identified at the Kousseri Flow Monitoring Point, or a daily average of 479 individuals Compared to the month of July 2020 (during which 13 103 individuals, or a daily average of 504 individuals, we

Les conflits agro-pastoraux liés à la transhumance, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, sont devenus une cause d’insécurité majeure à la frontière avec le Tchad et la RCA.

Au cours de ce mois, nous avons comptabilisé 13 103 individus aux points de suivi des flux à Kousseri pendant 26 jours de collecte, soit 504 individus par jour en moyenne.

Au cours des 24 jours de collecte de ce mois, 6 873 individus ont été comptabilisés aux points de suivi des flux à Kousseri, soit 286 individus par jour en moyenne.

Durant les 25 jours de collecte du mois d’avril, 8 697 individus ont été comptabilisés aux points de suivi des flux à Kousseri, soit 348 individus par jour en moyenne.

The current COVID 19 outbreak has affected global mobility in the form of various travel disruptions, restrictions and bans On 18 March 2020 the Government of Cameroon put in place a series of precautionary measures to contain the spread of the pandemic including the closure of the country’s land

Au cours des 26 jours de collecte du mois de mars, un total de 20 047 personnes de 21 nationalités à été comptabilisé aux quatre points de collecte.

Datasets

Country
Operation
Component
From date
To date

DTM Cameroon

Related countries

Resources

Contact Person

Country Website

Donors

Contact

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions. Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.