Mali — Rapport de recherche — L'endettement des migrants de retour et l'impact sur la réintégration durable au Mali (Octobre 2020)

Contact
DTM Mali, DTMMali@iom.int
Language
French
Location
Mali
Period Covered
Feb 17 2020 -
Jul 17 2020
Activity
  • Other
  • Survey

Summary

La migration de retour est un phénomène qui a pris de l’ampleur au Mali avec l’insécurité croissante de la région, la dangerosité des routes migratoires caractérisées par la traversée de la mer Méditerranée ou du désert du Sahara, le renforcement des contrôles aux frontières et par les risques grandissants de protection en Libye. Or les rapports sur les profils sociodémographiques des communautés de retour révèlent que le niveau des dettes des migrants de retour a un impact significatif sur les processus de réintégratio. C’est l’impact de l’endettement des migrants de retour sur leur réintégration durable au Mali qui est au coeur de cette étude. Celle-ci a pour objectif spécifique de: 1) Comprendre par quels mécanismes les migrants de retour ont contracté des dettes, quels acteurs sont impliqués dans le processus, à quelles étapes de leur voyage le long des routes migratoires, et comment cela influe sur leur processus de réintégration ; 2) Comprendre qui contracte les dettes, sous quelles formes, dans quel contexte et sous quelles circonstances, afin de mieux comprendre les besoins et les vulnérabilités des individus avant et pendant leur parcours migratoire ; 3) Informer les autorités gouvernementales et les partenaires nationaux sur la manière de doter les migrants de structures et de mécanismes plus solides pour leur réintégration financière. Cette étude est le résultat d’une approche de méthode mixte combinant des collectes de données quantitatives (questionnaires) et qualitatives (entretiens). Des enquêtes individuelles ciblant des migrants de retour au Mali ayant bénéficié de l’assistance de l’OIM, effectuées entre le 17 février et le 2 mars 2020, et des entretiens avec des informateurs clés ayant des relations avec ces migrants, et en capacité de fournir des éléments d’observation et d’analyse, tenus entre le 10 juin et le 17 juillet 2020, ont permis d’avoir une meilleure compréhension de l’impact de l’endettement sur la réintégration durable des migrants de retour au Mali.