Afrique de l'Ouest et du Centre — Tableau de bord mensuel sur la crise en Republique centrafricaine 4 (22 AOÛT 2022)

Contact
RO Dakar, RODakar-DataResearch@iom.int
Language
French
Location
Snapshot Date
Aug 22 2022
Activity
  • Mobility Tracking
  • Baseline Assessment

Summary

La République centrafricaine (RCA) a été témoin de volatilité incessante depuis deux décennies. La dernière crise atteignant le pays a débuté en 2012, suite à une prise du pouvoir accouchée dans la violence, et a depuis évolué en un état d’insécurité et de fragilité permanentes, découlant d’une crise complexe de long-terme qui s’est étendue dans les pays voisins. La crise a conduit au décès de 506 personnes en 2022 (au 30 avril) et a déclenché des déplacements massifs de populations dans les sept pays touches par la crise. Cette dernière est caractérisée par des rivalités pour le pouvoir parmi les élites du pays, l’absence d’institutions étatiques et d’investissement d’argent public, des tensions inter-ethniques et inter-religieuses et la lutte pour le contrôle de ressources.

Au 22 août 2022, 3 348 371 individus étaient déplacés, dont 647 883 Personnes déplacées internes (19% de la population déplacées), 1 588 289 Retournées (anciennes PDI) (47%), 377 287 Retournés de l’étranger (11%) et 734 902 Réfugiés dans les pays limitrophes (22%). En RCA, les Retournés anciennes PDI représentent la plus grande population affectée (62%), tandis que les PDI représentent 24 pour cent de la population atteinte dans le pays et les Retournés de l’étranger 15 pour cent de la population déplacée présente dans le pays. Les réfugiés centrafricains résident principalement au Cameroun (347 575 individus, soit 47% des réfugiés), la République démocratique du Congo (206 967 individus, soit 28% des réfugiés) et au Tchad (124 488 individus, soit 17% des réfugiés).